Un certain arrière goût de vomi…

Je ne me sens pas bien. J’ai des papillons dans le ventre, l’estomac serré et le souffle court, à la manière d’un comédien avant la performance. J’ai le trac quoi. Mais ça va plus loin. J’imagine que c’est ce que ressens la personne qui vient de frapper un enfant avec sa voiture: un malaise profond, l’estomac qui remonte et la certitude que plus rien ne sera pareil, que tout ce qui suivra partira absolument de ce moment, de cette donnée et qu’il n’y a rien que l’on puisse faire pour en changer quoi que ce soit.

On se dira: et si j’avais pris un autre chemin; et si j’avais arrêté de rouler pour une raison ou une autre; et si… rien à y faire, c’est l’inéluctable aboutissement et la mathématique quantique n’y changera rien. Ce qui arrive arrive. Et ensuite on reprend là où on a laissé, avant la fracture, mais les murs ne sont plus de la même couleur et l’air ne goûte plus tout à fait la même chose et les certitudes d’hier sont remises en questions et vite; il faut se trouver un certain équilibre et ne pas tout voir comme un échec sinon à quoi bon la vie, je vous le demande?

«Et si j’avais tourné à gauche plutôt qu’ à droite?» deviendra une ritournelle, celle qui nous permet une déterritorialisation, une épiphanie dans le même monde, mais sur une autre route, avec des nouvelles voyelles et de nouvelles consonnes; s’éloigner du lieu de notre naissance en retrouvant ce même lieu hors monde. En ce qui me concerne, le goût de vomi disparaîtra dans les bras d’une femme qui porte le nom d’une guitare. On me permet ainsi de revivre, de respirer, de trouver de nouveaux repères; réapprendre à marcher prend du temps.

Cet après-midi, j’irai donc voir l’avocate, retiendrai mon souffle et signerai les papiers de divorce…

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Un certain arrière goût de vomi…

  1. Louise Cormier dit :

    T’as le don de me donner le frisson…

  2. Mario Cho dit :

    D’accord avec Louise, j’avais imaginé pire que ça !😉

  3. Sonja Mazerolle dit :

    Ouf… Gros bisoux… Je pense à toi. ;)xxxx

  4. dorothy hénaut dit :

    allo pierre! j’arrive tard au banquet — est-ce la vie ou la littérature? bises, dorothée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s